Blog

Cancer Broncho-Pulmonaire - Diagnostic - Auto AC

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans Uncategorised

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives

Signification diagnostique des Auto-Anticorps (AAC) associées à la tumeur pour le diagnostic précoce de cancer broncho-pulmonaire (CBP).

DU Q. et al.                Clin Respir J              2018                12        6          2020    2028

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/crj.12769

 

            Pour détecter le taux d'AAC associé à la tumeur (AACAT) dans le CBP et évaluer le diagnostic potentiel des AAC pour la stratégie de dépistage des CBP au stade précoce, les taux d'AACAT ont été mesurés contre un panel de 7 antigènes associés à la tumeur (AGAT : p53, PGP9,5, SOX2, GAGE7, GBU4-5, CAGE et MAGEA1) chez 397 patients avec lésions pulmonaires (305 avec CBP non à petites cellules [CBPNPC], 47 avec CBP à petites cellules et 45 avec nodule bénin) et 74 personnes comme contrôle sans aucun nodule pulmonaire après TDM pulmonaire.

            Le panel d'AACAT pourrait faire la distinction entre lésions malignes et bénignes et la population témoin avec une sensibilité de 56,53% et une spécificité de 91,60%. La spécificité pourrait être encore augmentée à 95,80% quand elle est combinée à la TDM. Les AACAT présentent aussi une forte valeur diagnostique du nodule malin et pourrait être une nouvelle méthode pour juger la malignité des nodules de moins de 8mm de diamètre. Aucune différence significative n'a été vue basée sur l'anatomopathologie, les stades des CBPNPC, la taille tumorale, l'âge ou le sexe.

            Il est conclu que cette étude confirme la valeur du panel des AACAT comme outil diagnostique combiné à la TDM thoracique.

(Commentaire :

  1. Krespine

L'éditorial AFAP post-14ème congrès à Annaba

Écrit par Massinissa TOUAZI le . Publié dans AGENDA ALGERIE

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

participants congrs afap annaba 2018 min min

C’est avec un grand plaisir que nous nous sommes retrouvés du  22 au 24 mars 2018 à Annaba à l’occasion du 14ème congrès de pneumologie de l’AFAP.

Un rendez-vous scientifique entretenu avec bonheur par l’inébranlable amitié Franco-Algérienne.

Ce congrès a abordé de nombreux thèmes d’actualité dans le domaine de la pneumologie. Il a été marqué par la grande qualité des communications et des échanges  animés par des intervenants de haut niveau et par de belles révélations de jeunes médecins locaux.

Ce congrès a aussi été l’occasion de visiter cette belle station balnéaire qu’est la ville d’Annaba, de flâner dans  sa vieille ville historique et de s’extasier devant les beautés architecturales de la basilique Saint-Augustin et de la mosquée de Sidi Merouane. Tout cela dans une atmosphere de convivialité Franco-Algerienne remarquable.

Nous renouvellons nos chaleureux remerciements  à tous nos confreres d’Algerie pour leur merveilleux accueil. 

Vivement 2019 où nous feterons la 15eme edition !

Cancer colorectal - Métastasectomie - Laser

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La métastasectomie pulmonaire assistée par Laser est associée à une survie prolongée chez les patients souffrant de cancer colorectal.

MONEKE I. et al.      J Thorac Dis               2019    11        8          3241    3249

http://jtd.amegroups.com/article/view/31144

            Des métastases pulmonaires se développent chez 10-15% des patients souffrant de cancer colorectal. La métastasectomie chirurgicale offre actuellement le seul espoir de guérison pour ces patients. Le but de cette étude a été d’analyser le rôle croissant de la métastasectomie pulmonaire dans le contexte de la chirurgie assistée par laser (CAPL) vs chirurgie assistée sans laser (CASL).

            Les auteurs ont effectué une analyse rétrospective d’un seul centre de 204 patients qui ont eu des métastasectomies pulmonaires curatrices contre un cancer colorectal entre 01/2005 et 12/2016. Le critère principal a été la survie.

            Le suivi moyen a été de 53 mois. Un total de 267 métastases a été réséqué dans 154 opérations pour le groupe CASL vs 438 métastases dans 122 opérations pour le groupe CAPL. L’intervalle de temps entre le traitement de la tumeur primitive et la première métastasectomie pulmonaire a été significativement plus court dans le groupe CAPL (19 vs 32 mois). Des résections anatomiques étaient significativement moindres avec la CAPL respectivement 8% vs 23%. Malgré des prédicteurs plus négatifs dans le groupe CASL, il n’y a eu aucune différence statistiquement significative dans la survie globale à 5 ans spécifique de la maladie (70% CAPL vs 58% CASL).

            En conclusion, il a antérieurement été démontré que la survie après métastasectomie pulmonaire était corrélée au faible nombre de métastases et un plus long intervalle de temps sans maladie. Cependant, avec la technique CAPL qui permet d’économiser du tissu, une complète résécabilité peut être obtenue chez les patients avec le plus de métastases et une survie à long terme est possible pour ces patients sélectionnés.

(Commentaire : pas en avant important )

  1. Krespine

Cancer Bronchopulmonaire - Fibroscope laser

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Un nouveau fibroscope laser pour l’imagerie et la photothérapie simultanées d’un cancer broncho-pulmonaire périphérique (CBPP).

KINOSHITA T. et al.             Chest              2019    156      3          571      578

https://journal.chestnet.org/article/S0012-3692(19)30875-X/fulltext

            La photothérapie est une alternative thérapeutique pour les patients souffrant de CBPP non à petites cellules (CBPPNPC) incapables de subir une résection chirurgicale. Cependant, la photothérapie est couramment limitée au traitement des CBP centraux avec une proportion beaucoup plus large de lésions périphériques restant inaccessibles.

            Un fibroscope optique composite nouvellement développé, ultra-petit, de type parallèle (« Laser-eYe Ultrathin fiberscope LYU ») capable simultanément d’imagerie en lumière blanche et de photothérapie a été évalué dans des modèles préclinique de CBPP. Trois modèles ont été utilisés : xénogreffe de CBP humain chez la souris (A549), tumeurs orthotopiques VX2 chez les lapins et poumons de procs ex vivo dans lesquels des tissus tumoraux A549 ont été transplantés. Une nanoparticule multifonctionnelle porphyrine- phospholipide (Porphysome) a été utilisée comme photosensibilisatrice pour évaluer la thérapie photothermique guidée par fluorescence.

            Le LYU 0,97mm de diamètre et le revêtement hydrophile ont permis un passage facile dans le canal de travail de tous les types de bronchoscopes et a contrôlé le guidage de la pointe du LYU dans toutes les directions désirées. Le LYU a pu visualiser la bronche périphérique et les tumeurs périphériques chargées de porphysome. Le LYU a pu également effectuer un traitement photothermique avec imagerie simultanée.

            En conclusions, le LYU permet une imagerie et une photothérapie simultanées qui fournit une irradiation précise des CBP périphériques. Ce nouvel appareil laser peut être capable du traitement transbronchique ultra minimalement invasif de CBP périphériques.

(Commentaire : un espoir formidable )

  1. Krespine