Blog

Cancer Broncho-Pulmonaire - Diagnostic - Auto AC

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans Uncategorised

Signification diagnostique des Auto-Anticorps (AAC) associées à la tumeur pour le diagnostic précoce de cancer broncho-pulmonaire (CBP).

DU Q. et al.                Clin Respir J              2018                12        6          2020    2028

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/crj.12769

 

            Pour détecter le taux d'AAC associé à la tumeur (AACAT) dans le CBP et évaluer le diagnostic potentiel des AAC pour la stratégie de dépistage des CBP au stade précoce, les taux d'AACAT ont été mesurés contre un panel de 7 antigènes associés à la tumeur (AGAT : p53, PGP9,5, SOX2, GAGE7, GBU4-5, CAGE et MAGEA1) chez 397 patients avec lésions pulmonaires (305 avec CBP non à petites cellules [CBPNPC], 47 avec CBP à petites cellules et 45 avec nodule bénin) et 74 personnes comme contrôle sans aucun nodule pulmonaire après TDM pulmonaire.

            Le panel d'AACAT pourrait faire la distinction entre lésions malignes et bénignes et la population témoin avec une sensibilité de 56,53% et une spécificité de 91,60%. La spécificité pourrait être encore augmentée à 95,80% quand elle est combinée à la TDM. Les AACAT présentent aussi une forte valeur diagnostique du nodule malin et pourrait être une nouvelle méthode pour juger la malignité des nodules de moins de 8mm de diamètre. Aucune différence significative n'a été vue basée sur l'anatomopathologie, les stades des CBPNPC, la taille tumorale, l'âge ou le sexe.

            Il est conclu que cette étude confirme la valeur du panel des AACAT comme outil diagnostique combiné à la TDM thoracique.

(Commentaire :

  1. Krespine

Chevauchement BPCO-SAOS - Risques

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

Conséquences cardiovasculaires et mortalité toutes causes chez les patients souffrant de chevauchement SAOS et BPCO.

KENDZERSKA T. et al.          Ann Am Thorac Soc              2019    16        1          62        70

https://www.atsjournals.org/doi/abs/10.1513/AnnalsATS.201802-136OC

       Pour déterminer si la présence combinée de BPCO et SAOS défini par l'IAH ou le degré d'hypoxémie nocturne est associée à des risques augmentés de complications cardiovasculaires et de mortalité, les données d'adultes suspects de SAOS entre 1994 et 2010 ont été prospectivement collectées.

       Parmi les 10 149 participants, 30% avaient un IAH de plus de 30/heure, 25%, dormaient pendant au moins 10 minutes de sommeil avec une SpO2 de moins de 90% et 12% avaient une BPCO. Sur une moyenne de 9,4 ans, 16,4% ont développé une complication. Sur l'ensemble du groupe, un risque plus élevé de complication a été observé chez les sujets souffrant de BPCO qui avaient au moins pendant 10 minutes de sommeil une SpO2 < 90% (HR: 1,91), mais non avec un IAH > 30/h. Un effet synergique était retrouvé chez les femmes (risque relatif lié à l'interaction [RRLI]: 1,18) mais non chez les hommes (RRLI : -0,08). Le risque le plus élevé de complication a été associé à la présence associée d'un IAH>30/h et d'une BPCO chez les sujets non traités (HR: 2,01). Un effet synergique n'a pas été trouvé.

       Il est conclu que chez les adultes suspects de SAOS, la co-survenue d'hypoxémie nocturne et de BPCO a été associée à une augmentation du risque de complications cardiovasculaires et de mortalité avec un effet synergique trouvé seulement chez la femme.

(Commentaire :

  1. Krespine

L'éditorial AFAP post-14ème congrès à Annaba

Écrit par Massinissa TOUAZI le . Publié dans AGENDA ALGERIE

participants congrs afap annaba 2018 min min

C’est avec un grand plaisir que nous nous sommes retrouvés du  22 au 24 mars 2018 à Annaba à l’occasion du 14ème congrès de pneumologie de l’AFAP.

Un rendez-vous scientifique entretenu avec bonheur par l’inébranlable amitié Franco-Algérienne.

Ce congrès a abordé de nombreux thèmes d’actualité dans le domaine de la pneumologie. Il a été marqué par la grande qualité des communications et des échanges  animés par des intervenants de haut niveau et par de belles révélations de jeunes médecins locaux.

Ce congrès a aussi été l’occasion de visiter cette belle station balnéaire qu’est la ville d’Annaba, de flâner dans  sa vieille ville historique et de s’extasier devant les beautés architecturales de la basilique Saint-Augustin et de la mosquée de Sidi Merouane. Tout cela dans une atmosphere de convivialité Franco-Algerienne remarquable.

Nous renouvellons nos chaleureux remerciements  à tous nos confreres d’Algerie pour leur merveilleux accueil. 

Vivement 2019 où nous feterons la 15eme edition !

BPCO - Exacerbations - Fonction cardiaque - Biomarqueurs

Écrit par Claude KRESPINE le . Publié dans PUBLICATIONS

Modifications des biomarqueurs de la fonction cardiaque au cours des exacerbations de BPCO.

Shafuddin E. et al.        Respir Med     2018    145      Dec     192      199

https://www.resmedjournal.com/article/S0954-6111(18)30367-6/fulltext

       Pour rechercher si les taux des biomarqueurs cardiaques au cours des hospitalisations contre des exacerbations de BPCO pourraient affecter la sévérité et le traitement des exacerbations, le NT-proBNP et la troponine T ont été mesurées à l'admission, à 12h et 72h après ainsi que la stabilité clinique chez 176 patients.

       Le NT-proBNP a augmenté de façon géométrique de 43pmol/L à l'admission jusqu'à 56pmol/L à 12 heures, 53pmol/L à 72 heures et a diminué à 25 pmol/L lors de la stabilité. Les taux de troponine T ont diminué à 12 heures mais 15/174 patients avaient une amélioration clinique significative. Le traitement par bronchodilatateur nébulisé et les concentrations sanguines en Salbutamol étaient associées à des plus fortes augmentations de l'élévation des NT-proBNP à 12 heures indépendamment de la BPCO au départ ou de la sévérité de l'exacerbation et d'autres traitement. Le bronchodilatateur nébulisé et les concentrations en Salbutamol prédisaient également les élévations de la Troponine T en analyses univariée.

       En conclusion, le NT-proBNP continue à augmenter après hospitalisation contre des exacerbations de BPCO et une minorité de patients ont des augmentations cliniquement significatives des Troponines cardiaques. Ces augmentations sont associées au traitement par bêta-agonistes nébulisés. Ces résultats suggèrent que des doses élevées de bêta-agoniste peuvent exacerber les troubles fonctionnels cardiaques de la BPCO.

(Commentaire : une fois encore il ne faut pas voir les risques mais le rapport Bénéfice/Risque )

  1. Krespine.