EFR - Trouble restrictif - Artère

Un aspect de restriction en spirométrie est associé à un épaississement artériel chez l'homme et la femme.

 

WU  I-H.  et al.          Chest              2017      152   2          394      401

 

http://journal.chestnet.org/article/S0012-3692(17)30709-2/fulltext

 

            L'association entre restriction ventilatoire en spirométrie et épaississement artériel suivant le sexe a été évalué sur 2 961 personnes après exclusion des BPCO et de ceux avec antécédents d'asthme, de cancer bronchopulmonaire, tuberculose, coronaropathie, AVC et toutes déformations structurelles pulmonaires, et traitements jouant sur la pression artérielle, la glycémie, le profil lipidique et les tests fonctionnels pulmonaires. Le trouble ventilatoire restrictif a été défini par un CVF< 80% vr et un rapport VEMS/CVF ³ 70%. L'épaississement artériel a été défini comme une vitesse de l'onde pulsatile bras-cheville à droite (VOPBC) ³ 1,400cm/s.

            À la fois chez les hommes et les femmes, la CVF a été négativement associé au taux de la VOPBC. Un aspect de restriction en spirométrie a été positivement associé à une augmentation de la rigidité artérielle à la fois chez l'homme et chez la femme (Homme : OR 2,16 – Femme : OR 1,95) après ajustement sur les autres variables.

            En conclusion, à la fois un aspect de restriction en spirométrie et une réduction de la CVF ont été associés à un plus grand risque de rigidité artérielle, non seulement chez l'homme mais aussi également chez la femme. Cliniquement, l'estimation de la rigidité artérielle pourrait être envisagée chez les sujets avec une restriction en spirométrie

 

(Commentaire : il est difficile de poser comme un aspect de restriction la chute de la CVF, car il s'agit d'un volume MOBILISABLE lors d'une expiration forcée et la chute des volumes mobilisables lors d'une expiration forcée est surtout le fait d'une obstruction si, bien sûr, la CPT est normale voire augmentée. Dans ces cas les volumes sont toujours là mais ils sont bloqués au fond des poumons et ne sont pas mobilisables (emphysème surtout). Il y a OBSTRUCTION de leur MOBILISATION. La RESTRICTION ne se mesure réellement et seulement que par la capacité pulmonaire TOTALE. S'il y a chute de la CPT alors là, la chute de la CVF peut être considérée comme un reflet de la restriction).

 

 

  1. Krespine