Bronchectasies - Infection chronique

AC IgG anti-Pseudomonas Aeruginosa et infection chronique bronchique dans les bronchectasies.

 

Suarez-Cuartin G. et al.           Respir Med     2017      128    Juillet               1          6

 

http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0954611117301415

 

 

Pour rechercher si les AC IgG anti P. Aeruginosa (PA) sériques définis comme 2 ou plus de prélèvements positifs au moins 3 mois pourraient faire le diagnostic d'infection chronique, un total de 408 patients souffrant de bronchectasies cliniquement stables ont été inclus.

60 d'entre eux (14,7%) avaient une infection chronique et des taux élevés d'IgG anti PA (en moyenne 6,2 vs 1,3 unités). Les taux d'AC présentaient des corrélations significatives directes avec la fréquence des exacerbations, l'index de sévérité des bronchectasies et les marqueurs d'inflammation dans les expectorations. 57 patients avec infection chronique à PA avaient des tests positifs donnant une sensibilité de 95%, une spécificité de 74,4% et un AUC de 0,87. Au cours du suivi 38 patients avaient de nouveaux PA isolés. L'éradication à 12 mois était obtenue chez 89,5% des patients avec un test AC négatif et 15,8% avec un test AC positif.

Il est conclu que le test IgG anti PA est hautement fiable pour détecter une infection chronique à PA chez les patients souffrant de bronchectasies. De plus il peut être un marqueur de la sévérité de la maladie et de la réponse au traitement.

 

(Commentaire :

 

  1. Krespine