BPCO - Corticoïdes inhalés - Charges infectieuses

Effets à long terme des corticoïdes inhalés (CI) sur les charges virales et bactériennes dans les expectorations des BPCO.

 

CONTOLI M.  et al.               Eur Respir J                2017                50        1700451

 

http://erj.ersjournals.com/content/50/4/1700451

 

 

Pour déterminer les effets des CI sur la charge microbienne des voies aériennes (VA) chez les patients souffrant de BPCO et évaluer l'influence du type inflammatoire sous-jacent sur la colonisation des VA et le microbiome, 60 patients ont été randomisés pour recevoir une inhalation 2 fois par jour soit de 50µg Salmétérol et 500mg de propionate de Fluticasone ou Salmétérol 500mg pendant 12 mois.

            Par rapport au Salmétérol, un an de traitement par Salmétérol+Fluticasone a été associé à une augmentation significative de la charge bactérienne, une modification de la composition microbienne de l'expectoration et une augmentation de la charge des VA en bactéries potentiellement pathogènes. L'augmentation de la charge bactérienne a été observée seulement chez les patients traités par CI avec des taux moindres initialement d'expectoration ou d'éosinophilie sanguine (≤2%) mais non chez les patients avec des éosinophiles plus élevées.

            En conclusion, le traitement par CI à long terme affecte la charge bactérienne des BPCO stables. De moindres nombres d'éosinophiles sont associés à une charge bactériennes des VA augmentée.

 

(Commentaire : l'essentiel est de calculer le rapport bénéfices/risques

 

  1. Krespine