Pneumopathies Interstitielles Épidémiologie Grand Paris

Prévalence et incidence des pneumopathies Interstitielles (PI) dans une région multi-ethnique du Grand-Paris.

 

DUCHEMANN B.     et al.     Eur Respir J                2017    50        1602419

 

http://erj.ersjournals.com/content/50/2/1602419

 

            La prévalence et l'incidence des PI ont été évalués à partir de la Seine-Saint-Denis, région multi-ethnique du Grand Paris.

            1 170 cas ont été rapportés (prévalence globale : 97,9/105 et incidence 19,4/105/an). Sur les 848 cas revus, les diagnostics les plus prévalent ont été la sarcoïdose (42,6%), les connectivites associées aux PI (C-PI : 16%)), la Fibrose Pulmonaire Idiopathique (FPI : 11,6%) et les PI professionnelles (5%), ce qui correspond à une prévalence globale de 30,2/105 pour la sarcoïdose, 12,1/105 pour les C-PI et 8,2/105 pour les FPI. La prévalence des Pneumopathie fibrosantes interstitielles idiopathiques associant FPI et pneumopathie interstitielle non spécifiques enregistrées avec le code J84,1 a été de 13,34/105. Un modèle ajusté multinomiale a montré une augmentation du risque de Sarcoïdose chez les Nord-Africains et Afro-Caraïbiens, et de C-PI chez les Afro-Caraïbiens par rapport aux Européens.

            Au total, cette étude à partir d'un recrutement complet et des critères diagnostiques rigoureux souligne l'importance des PI secondaires, particulièrement C-PI, la relative faible prévalence de la FPI et confirme que la sarcoïdose est une maladie rare en France.

 

(Commentaire :

 

  1. Krespine