Bronchectasies - Pseudomonas - Atorvastatine

Essai randomisé contre placebo de l'Atorvastatine chez les patients souffrant de bronchectasies infectées par Pseudomonas Aéruginosa.

 

BEDI P.  et al.            Chest              2017      152   2          368      378

 

http://journal.chestnet.org/article/S0012-3692(17)30966-2/fulltext

 

            L'intérêt d'un traitement par statines chez des patients souffrant de bronchectasies infectées de façon chronique par P. aéruginosa a été évalué chez 32 patients dans une étude randomisée contre placebo en double aveugle croisé avec 16 patients dans chaque bras prenant 80mg d'Atorvastatine ou le placebo sur 3 mois suivi d'une période de washout de 6 semaines puis croisement et administration du traitement alternatif sur 3 mois.

            27 patients ont complété l'étude. L'atorvastatine n'a pas amélioré significativement l'état initial de la toux mesurée par le Questionnaire sur la toux de Leicester. Cependant, le traitement par Atorvastatine a entrainé une amélioration du Questionnaire St George (-5,62 points) et une réduction des taux de CXCL8, du TNF et de la molécule d'adhérence intercellulaire. Il y a eu une tendance à l'amélioration de la CRP sérique et du nombre de neutrophiles circulants. Il a été démontré in vitro que l'Atorvastatine 10mM a réduit la surrégulation de l'expression de CD11 induite par la phénylalanine méthionine-leucine et modifié le débit du calcium, reflétant une aptitude à diminuer l'activation neutrophile.

            En conclusion, l'Atorvastatine a réduit l'inflammation systémique et amélioré la qualité de vie chez les patients souffrant de bronchectasies infectées par P. aéruginosa. Ces effets peuvent être dus à une capacité de l'Atorvastatine à moduler l'activation neutrophile.

 

(Commentaire : je jure que les labo ne veulent vraiment pas me payer)

 

  1. Krespine