La pollution atmosphérique est-elle responsable de BPCO ?

| |
Écrit par BENTALEB

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Sha Liu et al. - Thorax 2017; 72(9): 788-95

Contrairement au tabac, à de nombreux polluants professionnels, et à la combustion de biomasse (pollution dite intérieure), la responsabilité de la pollution extérieure dans la genèse de la BPCO est encore débattue. Avec des arguments « pour » et des arguments « contre ». Cette grosse étude chinoise est à rajouter au chapitre des arguments « pour ».

L’exposition moyenne annuelle aux particules (PM10 et PM2.5) a été mesurée chez près de 6000 personnes de plus de 20 ans tirées au sort, chez qui par ailleurs on réalisait une spirométrie. La prévalence de la BPCO (définie uniquement  par un rapport VEMS/CVF<70%) était liée de façon presque linéaire avec l’exposition au PM2.5, et dans une moindre mesure, aux PM10. Il est également possible de calculer qu’une augmentation de 10µg/m3 de PM2.5 est liée à une baisse de 26ml de VEMS et 28ml de CVF. 

 

A noter que 100% des sujets respiraient un air contenant des valeurs de particules supérieures à celles recommandées par l’OMS…