Fibrillation auriculaire - AOD

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Efficacité et innocuité des quatre anticoagulants oraux directs (AOD) chez les patients asiatiques souffrant de Fibrillation Auriculaire Non Valvulaire (FANV)

CHAN Y-H et al        Chest               2019    156      3          529      543

https://journal.chestnet.org/article/S0012-3692(19)31056-6/fulltext

            Pour éclaircir si les 4 AOD sont supérieurs à la Warfarine pour les patients asiatiques avec FANV, une étude rétrospective de cohorte nationale a été effectuée du 1er juin 2012 au 31 décembre 2017 regroupant les patients avec FANV prenant de l’Edoxaban (n = 4 577), de l’Apixaban (n = 9 952), du Dabigatran (n = 22 371) et de la Warfarine (n = 19 761).

            L’Edoxaban, l’Apixaban et le Rivoxaban ont été associés à un moindre risque d’AVC ischémique/embolie ischémique que la Warfarine. Tous les AOD avaient un moindre risque de saignement majeur par rapport à la Warfarine. L’Apixaban a été associé à un moindre risque de saignement majeur par rapport au Rivoxaban et au Dabigatran, tandis que les risque de saignement majeur a été comparable entre l’Edoxaban et l’Apixaban. Les réductions de risque de thromboembolie/saignement majeurs par les 4 AOD a persisté dans les sous-groupes à haut-risque, incluant ceux avec insuffisance rénale chronique, les patients âgés (³ 75 ans), dans la prévention d’un AVC ou le score CHAD2DS-VASc (Insuffisance cardiaque congestive, HTA, âge ³75 ans, diabète sucré, antécédent d’AVC/crise ischémique transitoire, vasculopathie, âge 65-74 ans et sexe féminin) ³ 4.

            Un total de 2 924 (64%), 6 359 (64%), 31 108 (94%) et 19 821 (89%) ont reçu respectivement de faibles doses d’Edoxaban (15-30mg/j), Apixaban (2,5mg/j), Rivoxaban (10-15mg/j) et Dabigatran (110mg/j). Les résultats sur l’efficacité/innocuité des 4 AOD à faible dose par rapport à la Warfarine ont été cohérent avec l’analyse principale.

            En conclusion, dans cette très large étude en pratique dans le monde réel chez les asiatiques souffrant de FANV, les AOD ont été associés à un risque comparable ou moindre de thromboembolie et à un moindre risque de saignement par rapport à la Warfarine. Ceci a été établi même parmi les sous-groupes à haut-risque et lorsque les traitements à dose standard ou à faible doses ont été comparés.

(Commentaire : allez faisons le pas même si l’on est pas asiatiques ... ?...)

  1. Krespine