Asthme - Rhinite - Dépression

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La dépression est associée à un mauvais contrôle des symptômes d’asthme et de rhinite.

GROSSO A. et al.      Respir Med     2019    155      Aug     6          12

https://www.resmedjournal.com/article/S0954-6111(19)30215-X/fulltext

            La relation entre dépression, asthme et rhinite a été explorée dans une étude cas-témoin de 2 227 participants (âge : 21-86 ans – 50% de femmes) divisés en asthmatiques coutants (n = 528) , rhinite sans asthme (n = 972) et témoins (n = 727).

            La prévalence de la dépression a été de 16,7% chez les asthmatiques, 11,9% chez les sujets souffrant de rhinite et 5,1% chez les témoins. À la fois dans l’asthme et la rhinite les sujets avec dépression avaient une plus mauvaise qualité de vie en relation avec leur santé respiratoire et des symptômes plus fréquents en lien avec leur maladie par rapport à leurs homologues non déprimés. Dans l’asthme, la dépression était associée à un plus mauvais contrôle de la maladie. Dans la rhinite, la dépression a été significativement associée à des limitations en lien avec leur maladie des activités de la vie quotidienne et un plus grand risque d’exacerbations symptomatiques et de prescription de médicaments pour respirer. Les cas de rhinite avec dépression étaient moins susceptibles d’être atopiques.

            En conclusion, les résultats suggèrent que les exacerbations de rhinite, particulièrement chez les sujets non-atopiques, et un moindre contrôle de l’asthme sont étroitement associés à la présence d’un état dépressif chez les adultes dans la population générale.

(Commentaire :

  1. Krespine