BPCO - CI - CBP

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman",serif; mso-fareast-language:EN-US;}

Corticoïdes inhalés (CI) et risque de cancer broncho-pulmonaire (CBP) dans la BPCO : une étude de cohorte basée sur la population.

 

RAYMAKERS A. J.N. et al. Eur Respir J               2019    53        6          1801257

 

https://erj.ersjournals.com/content/53/6/1801257

 

 

            L’impact des CI sur le risque de CBP chez les patients souffrant de BPCO a été étudié de 1997 à 2007 sur un total de 39 676 patients qui remplissaient les critères d’inclusion (BPCO – CI - ³ 50 ans).

La moyenne d’âge de la cohorte était de 70,7 ­± 11,1 ans avec 53% de femmes. Il y a eu 994 (2,5%) de cas de CBP au cours du suivi. En analyse des cas de référence (exposition continue en fonction du temps), la prise de CI a été associée à une réduction du risque de CBP de 30% (HR : 0,70). La prise de CI a été associée à une réduction du risque de diagnostiquer un CBP pour les 5 méthodes de quantification de l’exposition (exposition « continue », durée cumulée de prise, dose cumulée, durée de prise cumulée pondérée et dose cumulée pondérée).

En conclusion, cette étude basée sur la population suggère que la prise de CI réduit le risque de CBP chez les patients souffrant de BPCO.

 

(Commentaire : à confirmer...certes ...mais aussi à garder en tête)

 

C. Krespine