Pneumopathie - Fonction pulmonaire - démence

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Altération de la fonction pulmonaire, pneumopathie et risque de survenue d’une démence.

 

LUTSEY P. L. et al. Am J respir Crit Care Med     2019    199      11        1385    1396

 

https://www.atsjournals.org/doi/full/10.1164/rccm.201807-1220OC

 

            Pour tester l’hypothèse qu’une altération de la fonction pulmonaire ou une pathologie pulmonaire en milieu de vie est associée à un plus grand risque de survenue d’une démence ou d’altération cognitive légère plus tard dans la vie, un total de 14 184 participants d’une étude de population sur le risque de l’artériosclérose qui ont eu une spirométrie ont été suivi de 1987 à 2013.

            En analyse utilisant des résultats évalués, les risques de démence ou d’altération cognitive légère ont été plus élevés parmi les participants avec atteinte pulmonaire restrictive et obstructive par rapport à ceux sans pathologie ou symptômes respiratoires. Les associations ont été semblables dans les analyses restreintes aux non-fumeurs et présentes à la fois pour la démence en relation avec la maladie d’Alzheimer et les étiologies cérébrovasculaires. Un VEMS% vr réduit et une CVF basse ont également été associés à une augmentation du risque de démence.

            Il est conclu qu’une maladie pulmonaire et une fonction pulmonaire réduite en milieu de vie ont été associés à une probabilité modestement augmentée de démence et d’altération cognitive plus tard dans la vie. Les ampleurs de l’association ont été plus prononcées pour les maladies pulmonaires restrictives qu’obstructives. Ces associations ont été présentes chez les fumeurs et les non-fumeurs. Si les associations observées sont causales, les efforts de politique et de santé publique pour réduire le tabagisme et améliorer la qualité de l’air peuvent avoir également pour avantage la prévention du développement de la démence et des altérations cognitives légères.

 

(Commentaire : une raison supplémentaire, s’il en était besoin de ne plus fumer...)

 

C. Krespine