Intelligence Artificielle - Tests Fonctionnels Pulmonaires

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

L’Intelligence Artificielle (IA) surpasse les pneumologues dans l’interprétation des tests fonctionnels pulmonaires (TFP).

TOPALOVIC M et al.           Eur respir J                 2019    53        4          1801660

https://erj.ersjournals.com/content/53/4/1801660

            La fiabilité et la variabilité inter examinateurs des pneumologues dans l’interprétation des TFP ont été comparées aux résultats obtenus à partir de l’IA qui a été développé et validé à partir de plus de 1500 cas-patients historiques.

            120 pneumologues de 16 hôpitaux européens ont évalué 50 cas de TFP et d’information clinique donnant lieu à 6 000 interprétations indépendantes. L’IA a examiné les mêmes données. Les recommandations de l’American Thoracic Society/ European Respiratory Society ont été utilisées comme normes de référence pour l’interprétation des TFP. La norme de référence pour le diagnostic reposait sur l’histoire clinique, le TFP et tous les tests complémentaires.

            Le modèle de reconnaissance du TFP par les pneumologues (73% de séniors, 27% de juniors) correspondaient aux recommandations dans 74,4 ­± 5,9% des cas (entre 56-88%). La variabilité entre les évaluateurs de k=0,67 a montré un accord commun. Les pneumologues ont fait un diagnostic correct dans 44,6 ± 8,7% des cas ( entre 24 et 62%) avec une grande variabilité entre eux (k = 0,35). Le logiciel basé sur l’IA a correspondu parfaitement aux interprétations du modèle TFP (100%) et a fournit un diagnostic correct dans 82% des cas (p<0,0001 pour les deux mesures).

            Au total, l’interprétation des TFP par les pneumologues entraine des variations et erreurs notables. Le logiciel basé sur l’IA fournit des interprétations plus fiables et peut constituer un puissant outil d’aide à la décision pour améliorer la pratique clinique.

(Commentaire : Ouïe...on va tous se retrouver au chômage !!!)

Dr C. Krespine