Pneumonie - Corticoïdes - Infarctus

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Prise de corticoïdes et survenue d'infarctus myocardique chez les adultes hospitalisés contre une pneumonie communautaire.

CANGEMI R. et al.      Ann Am Thorac Soc              2019    16        1          91        98

https://www.atsjournals.org/doi/abs/10.1513/AnnalsATS.201806-419OC

       Une interaction potentielle entre le traitement corticoïde et un infarctus myocardique au cours d'une hospitalisation a été recherché chez 758 patients adultes souffrant de pneumonie communautaire (PC) dans une clinique de Rome (493 hommes, 265 femmes, 71,7 ± 14,4 ans).

       Parmi eux, 241 (32%) ont été traités par corticothérapie systémique (méthylprednisolone, bétaméthasone ou prednisone). Au cours du suivi, 62 (8,2%) ont eu un infarctus myocardique pendant leur hospitalisation (incidence: 0,72/100 personnes/j). Ceux traités par corticoïdes avaient une moindre incidence d'infarctus myocardique (0,42/100 personnes/j) que ceux traités sans corticoïdes (0,89/100 personnes/j). Dans un modèle Cox ajusté sur le score de propension, la prise de corticoïdes a été associée à une moindre incidence d'infarctus myocardique (HR: 0,46).

       En conclusion, il a été trouvé qu'une corticothérapie lors de l'hospitalisation a été associée à une moindre incidence d'infarctus myocardique chez les adultes hospitalisés contre une PC.

(Commentaire :

  1. Krespine