BPCO - Asthme - Intrications

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Caractéristiques de l'asthme dans la BPCO sévère: Identification des aspects traitables.

MATTHES  S. et al.                 Respir Med     2018    145      Dec      89        94

https://www.resmedjournal.com/article/S0954-6111(18)30343-3/fulltext

       Une analyse prospective, consécutive, transversale a été effectué chez 80 patients souffrant de BPCO sévère GOLD IV/D pour étudier les aspects asthmatiques des BPCO.

       Il s'agissait de 48,8% de femmes , l'âge moyen était de 57,6 ± 5,1 ans, anciens fumeurs de 35,7± 21,2 PA, IMC : 22,3 ± 3,5kg/m2 et BODE 6,9 ± 1,7. 68% qui avaient annuellement >2 exacerbations modérées à sévères. 16,1% (5/31) patients présentaient une réversibilité du VEMS de > 12% et > 200mL malgré un traitement maximal, 33% (15/45) avaient un FENO ³ 22,5ppb, 33% (24/73) avaient une IgE sérique ≤ 100IE/ml et il y avait une sensibilisation allergique chez 51,5% (35/68). L'éosinophilie sanguine de ³ 150 cell/µl était vue chez 47% (35/74). L'expectoration provoquée montrait une éosinophilie de ³ 2% chez 56% (14/24) avec pathogènes pulmonaires chez 63,8% (30/47). Il était identifié 12 (15%) patients avec chevauchement asthme – BPCO. Parmi eux, 10 (83,3%) avaient de fréquentes exacerbations nécessitant une VNI ou soins en unités de réanimation par rapport à ceux sans caractéristiques d'asthme.

       Au total, des critères d'asthme ont été détectés dans un sous-groupe substantiel de patients stables souffrant de BPCO sévère. Les caractéristiques d'asthme ont été associés à des exacerbations plus sévères malgré un traitement optimal de la BPCO, représentant des candidats potentiels pour un traitement ciblé avec anti-IgE ou anti IL-5.

(Commentaires : avoir 2 maladies en même temps c'est forcément plus grave qu'une seule )

  1. Krespine