Hémoptysie - Traitement - Acide Tranexamique

Vote utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Acide tranexamique inhalé pour le traitement d'une hémoptysie. Un essai randomisé contre placebo.

WAND O.  et al.           Chest               2018    154      6          1379    1384

https://journal.chestnet.org/article/S0012-3692(18)32572-8/fulltext

       Pour évaluer de façon prospective l'efficacité en inhalation de l'acide tranexamique (AT) agent anti fibrinolytique utilisé habituellement pour le contrôle des saignements en traitement de l'hémoptysie, 47 patients avec hémoptysie massive ( expectoration sanguine > 200mL/24h) ont reçu soit des inhalations de 500mg d'AT (n = 25) ou de placebo (sérum salé = 22). La mortalité et la rechute d'hémoptysie ont été évalué à 30 jours et avec un suivi d'un an.

       L'AT a été associée à une réduction significative du volume sanguin expectoré débutant dans les 2 jours de l'hospitalisation. La résolution de l'hémoptysie dans les 5 jours de l'hospitalisation a été observée chez plus de patients sous AT que chez ceux sous placebo (96% vs 50%). La durée moyenne de l'hospitalisation a été plus courte dans le groupe sous AT (5,7 ± 2,5 jours vs 7,8 ± 4,6 jours), avec moins de patients ayant nécessité une procédure invasive comme une bronchoscopie interventionnelle ou une embolisation sous angiographie pour contrôler le saignement (0% vs 18,2%). Aucun effet secondaire n'a été noté dans les 2 groupes durant la période de suivi. De plus, un taux de rechute réduit a été noté sur un an de suivi.

       Au total, les inhalations d'AT peuvent être utilisées sans danger et avec efficacité pour contrôler le saignement chez les patients souffrant d'hémoptysie non massive.

(Commentaire : pourquoi s'en priver...si le prix est raisonnable)

  1. Krespine